Pourquoi limiter le vélo aux loisirs?

Certes, le renforcement des infrastructures permettant le déplacement à vélo en zone rurale sans être en concurrence dangereuse avec la voiture sur des voies uniquement pensées pour elle est une très bonne nouvelle.

Mais pourquoi limiter la réflexion à l’offre touristique?

Dans le Gers, beaucoup de trajets de la vie quotidienne font moins de 10 km tout en étant souvent trop longs pour être effectués à pieds dans un délai raisonnable.