Rappel à la loi : un chien abattu en pleine rue

Il n’est pas rare — dans nos paisibles communes rurales — que certains s’arrogent le pouvoir de faire justice eux-mêmes, voire de tuer de toute impunité les animaux d’autrui.

Mais voilà, tuer un chien n’est pas gratuit dans notre pays, c’est même un acte qui peut couter cher.

L’article R. 655-1 du Code pénal punit le fait de donner volontairement et sans nécessite la mort à un animal domestique d’une peine d’amende de 1 500 euros et de 3 000 euros en cas de récidive.

Journée des droits des femmes…

… à ne pas être tabassées.

Timing intéressant pour l’accueil des femmes battues du Gers, qui ouvre à cette journée particulière.

Par contre, on ne peut qu’être profondément dubitatifs quant à la finalité du dispositif et surtout sa compréhension des problématiques des femmes battues :

L’accueil de jour se fera du lundi au vendredi,

Un féminicide aux assises d’Auch

Voilà un sujet que nous abordons rarement dans ces pages et qui pourtant est un problème important dans la ruralité où les structures familiales et surtout les mentalités sont restées très traditionnelles quant à la place sexuée de chacun dans l’organisation sociale.

Ce féminicide (terme employé pour désigner le meurtre délibéré d’une femme par quelqu’un qui se juge « propriétaire »