Sélectionner une page

Année après année, le Shell Eco-Marathon gagne en importance. Pour sa 23e édition, ce rendez-vous de l’énergie et des transports s’inscrit dans une dimension mondiale avec pas moins de 257 équipes de jeunes en provenance de 20 pays différents. Bien plus qu’une compétition, le Shell Eco-Marathon est avant tout une affaire de passion et d’émulation autour du défi énergétique : comment parcourir le plus de distance possible avec le moins d’énergie possible. En 1985, date de la première édition du rassemblement, la meilleure des 25 équipes a réussi à  parcourir 680 km avec un seul litre de carburant. Le prototype le plus performant depuis cette date est celui du Lycée de la Joliverie de Nantes qui est parvenu à  rouler 3410 km avec la même quantité de carburant en 2004, mais le plus impressionnant en terme de performance énergétique reste les 3836 km parcourus par le véhicule des Suisses de l’ETH Zurich en 2005 avec une pile à  combustible (1 litre d’hydrogène!).

Grâce à  cette compétition conviviale, des milliers de jeunes techniciens et ingénieurs du monde entier ont participé activement et se sont nourris de conception technologique durable.

Les Nogaroliens s’en sortent avec panache!

Depuis 2000, Nogaro accueille le Shell Eco-Marathon, dont le staff a pu apprécier les tout derniers aménagements. En tant que territoire d’accueil, La Cité scolaire d’Artagnan se devait de présenter son propre prototype à  la compétition, en plus d’assurer la maintenance des véhicules sur le circuit. Fidèle à  son habitude, la SEGPA a présenté un prototype diesel qui a parcouru 524 km au dernier essai, ce qui classe les Nogaroliens 46e sur 97 dans leur catégorie et 15e dans le classement hors universités.

Mais la grande nouveauté, c’était la mise en œuvre d’un prototype solaire par le lycée professionnel qui a réussi à  se placer 3e sur 12 partants, honorable résultat qui devrait pousser les mousquetaires de la cellule photovoltaà¯que à  améliorer la performance l’année prochaine, avec un prototype plus abouti.

Champions d’Europe de la convivialité

L’autre temps fort du Shell Eco-Marathon, c’est l’ambiance festive sur les paddocks le samedi soir. Le stand dégustation des CAP de Marie-Christine Delest a enregistré un record de fréquentation toutes catégories avec ses miels variés, ses canapés de pâtés et de fromages et son jus de raisin biologique. Cela jouait sérieusement des épaules autour du stand qui vantait l’Excellence Gers, bien que la concurrence, là  aussi, fut des plus rudes. Le Stand des Belges de Saint-Ghislain contrattaquait carrément avec une dégustation de chocolats belges maison, de bière d’abbaye et de pâtisseries locales alors que les Aveyronnais de Decazeville augmentaient la pression avec une tournée de ratafia sur fond d’aligot, accompagnés de leur propre orchestre de rock.

La fête continua jusque tard dans la nuit, accompagnée en partie par la Chicuelina de Nogaro.


Les participants du Shell Eco-Marathon découvrent les nouveaux stands du circuit Paul Armagnac

Le prototype « Homard » du lycée Léon Blum du Creusot allie humour et performance en arrivant 34e de sa catégorie



L’équipe du lycée professionnel de Nogaro doit charger les batteries de son prototype solaire avant d’entrer en piste.

Le pilote de Nogaro doit allier poids plume et excellente coordination



L’étrange machine la cité scolaire d’Artagnan s’élance sur la piste

Les CAP en restauration collective assurent le stand dégustation du Gers avec un franc succès.



Les participants en provenance de 20 pays différents s’initient à  la gastronomie gasconne avec un plaisir certain

L’orchestre de la Chicuelina de Nogaro assure la mise en ambiance du site.



Les Belges de Saint-Ghislain relèvent le défi gastronomique avec leurs délicieux chocolats

Decazeville a envoyé au front ses plus jolies hôtesses et attire le chaland avec de la tomme aveyronnaise de qualité



Les étudiants de Chemitz en Allemagne, comme les 18 autres nationalités présentes sur le circuit, ont fait de Nogaro la capitale européenne des énergies durables le temps d’un week-end baigné de soleil.