Comment couler la filière bio

culturesCe serait cocasse si ce n’était pas pathétique. Alors que le marché de la bio progresse bien plus vite en France que les capacités de production, nous poussant à importer des produits sur lesquels nous n’avons pas toujours toutes les garanties, l’État, en sous-dotant les régions, coule assez délibérément les exploitations en cours de conversion.