Le marketing du développement durable vu du Gers

Le coup de pub écolo que s’est payé Philippe Martin aux frais du contribuable gersois a une sale tête de green washing avec un effet boomerang dans la presse nationale.

Tout ça pour quoi? Pour montrer des aéroports et des routes à 15 jeunes triés sur le volet, une façon intéressante de prendre conscience de la manière dont on participe au changement climatique pour des raisons discutables,