La saturation (des riverains) de la RD 931

La RD 931 est, en fait, la partie ouest de la RN 124 qui relie de fait Toulouse à la façade atlantique via la très fameuse bretelle de Barcelone-du-Gers. Cette bretelle d’accès à la dispendieuse autoroute 65 — énorme gouffre à argent public par la grâce des PPP — est elle-même une déviation déguisée permettant par un effet d’affichage d’annoncer que le Gers est lui-même doté d’une entrée autoroutière,

Rendre la RN21 payante

Il est certain qu’une fois que les riverains n’auront plus accès à la route nationale (qu’ils ont financée avec leurs impôts) qui traverse leurs villages, le transit sera beaucoup plus fluide pour les 10 ou 20 % de la population les plus aisés, ceux qui sont prêts à payer pour gagner quelques minutes.

Deux fois plus de poids lourds dans les Pyrénées que dans les Alpes françaises

De nombreux Gascons ont constaté une nette augmentation du trafic de poids lourds en transit national et international sur nos routes pourtant souvent déclassifiées de nationales à départementales sous prétexte de dessertes essentiellement locales.

Il semblerait que ce « ressenti » ne vient pas de nulle part et que l’abandon du fret par la SNCF et l’envolée des tarifs des autoroutes privatisées ne soient pas étrangers à des nuisances que nous subissons et que nous finançons à fonds perdu.

L’esclavage de la voiture en milieu rural

L’absence de transports en commun ne pénalise pas que les populations fragiles ou pauvres que les pouvoirs publics ont fortement tendance à oublier ou mépriser lors de leurs décisions relatives à l’aménagement des espaces ruraux. Le tout-voiture obligatoire est une charge financière qui pèse très fortement sur le budget de l’ensemble des ménages. La voiture individuelle est actuellement le moyen de transport le plus couteux et le moins efficace possible.

Une innovation gersoise pour des routes plus économes et plus durables

Avec sa population très dispersée sur un territoire très rural, le Gers est peut-être bien recordman des kilomètres de route par habitant, ce qui pèse très lourdement sur le budget des collectivités locales.

Baptisée Ecofast, la méthode offre des avantages multiples qui ont séduit le Conseil départemental, pour l’entretien de sa voirie. «On utilise seulement 20 kg d’enrobé au m2,

La route plus meurtrière pour les seniors

Une fois de plus, on passe à côté du vrai débat qui est celui de la place des usagers des transports doux dans un territoire uniquement pensé pour les automobiles.

Comme les plus jeunes, les personnes âgées sont vulnérables sur des voies publiques qui consacrent le règne du tout-bagnole. Leurs facultés réduites ne leur permettent pas le niveau de réponse exigé par des véhicules rapides et nerveux.