Paysans : quand le travail et le capital productif ne rapportent plus rien

Un agriculteur ne fait pas que travailler sur sa ferme. Il est aussi propriétaire de tout ou d’une partie de son capital de production. Aujourd’hui, au regard les sommes investies et du travail fourni, il arrive que le paysan travaille pour rien tout en perdant du capital en raison de la baisse des prix qu’il perçoit pour les produit qu’il vend.

Vers un plan social à La comtesse du Barry de Gimont

Donc, la question était, en gros : «êtes-vous d’accord pour perdre une partie de votre salaire et tous vos avantages sociaux acquis tout au long de votre carrière en échange de 90 kilomètres de trajet domicile-travail supplémentaires par jour?»

Bizarrement, les salariés n’ont pas été enthousiastes…

La ligne de production de La Comtesse du Barry va quitter Gimont pour Fleurance,

Tract à destination des ouvriers agricoles

L’agriculture continue à avoir besoin de bras, mais pas à n’importe quel prix.

les conditions de travail se dégradent à grande vitesse. La mécanisation et l’introduction de nouvelles technologies n’ont pas amélioré les conditions du travail en agriculture, loin s’en faut! La pénibilité use prématurément et a des effets nocifs y compris lors de la retraite.

Un nouveau «partenariat» pour les montres Lip

Quiconque avec un minimum de culture industrielle sait que lorsqu’on concentre les chaînes de fabrication sur un site, c’est pour « rationaliser » la production… en réduisant les frais, et donc, en liquidant le site « excédentaire ».

Et c’est une histoire qui commence toujours par l’affirmation la plus absurde qui soit : « non, cela n’aura pas d’effet sur l’emploi ».