De l’or dans les mains

Et si l’on vivait de nos passions?
Qui ne s’est pas déjà  posé cette question en pensant à  un petit talent personnel, jamais exploité dans un domaine professionnel souvent alimentaire?

C’est un peu comme cela que l’aventure a commencé pour Marie et Sabine. Jusqu’à  ce qu’elles se retrouvent avec leurs oeuvres exposées dans les chais de Dominique et Benoît Hébert, au château de Salles d’Armagnac

Marie Dular aime la décoration. Elle a commencé pour elle, il y a 6 ans, pour égayer son intérieur, à  récupérer de vieux meubles et à  les repeindre, les enjoliver. Jusqu’à  ce que ses amis apprécient son travail et lui demandent de partager son talent avec eux. Puis, elle s’est retrouvée à  exposer à  Caupenne, où elle travaille à  mi-temps, comme auxiliaire de vie. « Maintenant, j’aimerais en faire mon métier. » Marie devrait ouvrir un espace d’exposition permanent cet été chez elle. Nous serons donc au rendez-vous.

« Il n’est pas facile d’exposer ce que l’on a l’habitude de faire tranquillement chez soi ».

Sabine Senac a commencé aussi pour elle. Ou plutôt pour ses filles. Elle avait pris l’habitude de leur fabriquer de petits objets en bois pour égayer leur chambre. Mais là  aussi, les amis des enfants apprécient son travail, ses objets tendres et naà¯fs et bientôt, les commandes affluent. Il y a 3 ans, Sabine a créé l’Atelier des fées, un atelier découverte, chez elle, où elle fabrique, vend et expose ses créations.

Les oeuvres de Sabine et Marie sont à  découvrir au château de Salles d’Armagnac
Informations : 05 62 69 03 11 et chsalle@club-internet.fr

Marie Dular et Sabine Sénac Les meubles de Marie ont immédiatement été adoptés par le jeune public. Public
Sabine Senac, à  gauche et Marie Dular, devant les petits pense-bêtes et les toises de l’Atelier des Fées. Meubles décorés Une foule nombreuse s’est pressée au vernissage de l’exposition à  Salles d’Armagnac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *