Sélectionner une page

Un  Nogarolien à  la conquête du grand Sud-Ouest
Jean-Louis Le Breton, fondateur heureux du Canard Gascon.

Tout le monde connaît le canard du Sud-Ouest, le produit phare que la région exporte dans le monde entier. Mais qui connaît le Canard Gascon, un autre fier volatile, fermement ancré dans son territoire?

Tout part d’un constat : si le Sud-Ouest est bien couvert par la presse quotidienne régionale et les hebdomadaires d’information locale comme Le Petit Journal, la région est fort dépourvue d’un magazine généraliste ancré sur son terroir. Initialement testé sur le Gers, le Canard Gascon déploie ses ailes sur l’ensemble des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées depuis déjà  6 numéros.

Loin de faire concurrence à  ces confrères, le bimestriel de papier glacé s’offre comme un complément régional : dossiers de fond, cultures et arts locaux, promotions des artisans et producteurs du Sud-Ouest, le Canard Gascon survole la vie des habitants de cette terre de cocagne de la façade atlantique au pays cathare.

Dans le numéro d’automne, deux grands dossiers retiennent l’attention : un spécial « construire et rénover sa maison dans le Sud-Ouest » et une enquête sur les relations entre les agriculteurs et leur assurance, sans oublier l’agenda des sorties culturelles sur 13 départements.

Itinéraire d’un Gascon d’adoption

Derrière ce magazine entièrement conçu à  Nogaro, il y a la passion d’un homme dont les deux pieds sont solidement ancrés dans le sol riche des vertes collines du Gers.

Rien ne prédestinait pourtant le jeune Parisien qu’était Jean-Louis Le Breton à  s’implanter si fermement au cœur de la ruralité gasconne. Sorti d’une formation en Lettres, le jeune Jean-Louis se rend rapidement compte qu’il n’est pas fait pour l’enseignement. Cherchant sa voie, il touche un peu à  tout avant de tomber par hasard dans le monde du livre. Il tient une librairie, découvre le monde turbulent de la bande dessinée et de la science-fiction, se nourrit de rencontres fulgurantes, tripatouille de la musique électronique avec des copains, apprend le journalisme sur le tas, puis déboule dans l’univers naissant de la micro-informatique des années 80. Créateur et éditeur de logiciels de jeux, il enchaîne sur une carrière journalistique riche et variée dans le microcosme de la presse informatique. Finalement, il fonde sa société Anyware en 1994 et se spécialise sur la communication multimédia.

C’est l’arrivée de l’internet grand public qui lui permet de réaliser un vieux rêve probablement nourri par ses vacances d’enfant dans le Gers : relocaliser sa vie, son travail et sa famille à  la campagne.

Depuis bientôt 10 ans qu’il est installé sur la région de Nogaro, Jean-Louis est devenu un membre à  part entière de la communauté locale. Toujours tenaillé par sa passion du journalisme, nourri par son ancrage gersois, il prend quelque temps le poste de correspondant local pour la presse quotidienne régionale avant de créer enfin son propre titre de presse gersois.

Totalement indépendant, le Canard Gascon ne cesse de prendre de l’envergure et de faire rayonner toujours plus loin la réputation de notre région, entre tradition et innovation.

Blogged with Flock